• 005 La Construction de phrases simples et intérrogatives
    On va commencer facile avec des phrases simples avec le verbe être : explication de construction, explication du vocabulaire. Ensuite on passera aux phrases interrogatives. Dans
    La Construction de phrase 2, on verra des phrases de même structure mais avec les notions de pluriel et de négation. On verra aussi les pronoms personnel et les mots interrogatifs.


    votre commentaire
  • Phrases simples :

    Sujet + Particule + Complément + Verbe

     

    Watashi Ha Makisim Desu

    Je suis Maxime (Moi Maxime Etre)

     

    Watashi Ha Berugîjin Desu

    Je suis belge

     

    Explication :

    Cette construction de phrase est très simple, il n'y a pas grand chose à expliquer vraiment. Le sujet est suivi d'une particule, ici "Ha", qui permet de repérer univoquement le sujet de la phrase. Celui-ci est directement suivi d'un ou plusieurs compléments qui peuvent aussi être complétés par une particule. Nous verrons que l'usage des particules est très important dans la langue japonaise. Le verbe se met à la fin de la phrase tout simplement, il pourra être suivi aussi de particule.

     


    votre commentaire
  • Vocabulaire :

    Par facilité pour ceux qui connaissent les hiragana et/ou les katakana, je noterai toujours le kanji avec sa transcription en kana.

    Watashi Je, Moi (1)
    Ha, Wa La particule "Ha" (qu'on prononce Wa !!!) n'a pas de traduction elle permet de déterminer le sujet. (2)
    Berugi Belgique
    Jin Habitant de : Berugi Jin : Habitant de la Belgique : Belge (3)
    Furansu France
    Desu Etre (4)

     

    (1) Il existe plus d'une vingtaine de manières pour dire "Je" mais seulement six sont couramment utilisées. Voir la leçon 3 : Pronoms Personnels.

    (2) Nous verrons plus tard que la particule "Ha" s'emploie pour d'autres raisons.

    (3) "Les habitants d'un pays" donne donc : "Nom du Pays + Jin" (Furansujin pour "français").

    (4) Une des formes polies du verbe être.


    votre commentaire
  • Phrases interrogatives :

    Sujet + Particule + Complément + Verbe + Ka

    Watashi Ha Makisim Desu Ka

    Suis-je Maxime ?

     

    Watashi Ha Berugîjin Desu Ka

    Suis-je belge ?

    Explication :

    Alors là, c'est vraiment très très simple puisque les phrases interrogatives sont construites de la même manière que les phrases simples avec la particule (ka) en fin de phrase. Pas d'inversion de sujet, pas de modification des compléments ou du verbe, rien de ce qui rend si compliquées les autres langues


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique